jeudi 8 novembre 2012

Les égouts de Los Angeles

Près de deux ans après avoir résolu l'affaire du Dollmaker, le célèbre inspecteur de la LAPD Harry Bosch, né de père inconnu et d'une mère prostituée, reprend du service après une nouvelle affectation au commissariat de West Hoolywood. 

A l'appel d'un jeune délinquant, il découvre dans une canalisation d'écoulement des eaux de pluie, le cadavre d'un de ses anciens compagnons de guerre, Billy Meadows. 
La victime était, comme lui, rat de tunnel (en gros, il nettoyait les galeries creusées par le Vietcong) dans l'unité militaire américaine pendant la guerre du Viet Nam.

Hieronymus Bosch, dit Harry, resté cauchemardeux et claustrophobe après cette lointaine période, est ainsi amené à enquêter sur ce qui se révèle au final, être un homicide.

Celui-ci le conduira, avec la belle Eleanor Wish, agent spécial du FBI, sur la piste de mystérieux braquages de banques et souvenirs enfouis...

Entre rebondissements et inquiétudes, ce policier est le tout premier de Michael Connelly et s'avère être un excellent polar hollywoodien.

C'est donc la première apparition d'Harry Hieronymus Bosch, le flic dur et solitaire, traumatisé par la mort prématurée de la prostituée de mère et par son expérience vécue au Viet Nam, qui deviendra LE personnage récurrent des polars de Connelly. 
Suivront au fil des ans les autres enquêtes d'Harry, qu'il faut lire, de préférence, comme pour mon cher Wallander d'Henning Mankell, chronologiquement! 

Dans l'ordre:
Les égouts de Los Angeles, La glace noire, La blonde en béton, Le dernier coyote, Le cadavre dans la Rolls, L'envol des anges, L'oiseau des ténèbres, Wonderland Avenue, Lumière morte, Los Angeles River, Deuil Interdit, Echo Park, A genoux, Le verdict du plomb, The 5th witness, The drop, Les neufs dragons, Volte-face.


Les polars mettant en scène Harry Bosch ne sont pas les seuls écrits par Mickael Connelly. Il publie aussi d'autres séries, notamment les Jack McEvoy, Terry McCaleb, Cassie Black, Mickael Haller ainsi que d'autres romans et nouvelles.

En tout cas, ça fait pas mal de lecture, et c'est très bien comme ça, car on a pas envie que ça s'arrête! Personnellement j'en suis au Dernier coyote et je suis ravie de constater qu'il m'en reste pas mal devant moi....
Bonne lecture!



1 commentaire:

  1. Tous les connelly sont supers, très bon polars.
    Lydie

    RépondreSupprimer